Métier Technicien du son

Vous souhaitez faire ces métiers ?

Remplissez le formulaire en ligne pour obtenir le dossier d'information et d'inscription. Participez aux auditions afin d'intégrer une de nos filières en cycle professionnel musique, chant et techniques du son.

Pratique professionnelle

Réalise l'installation et les réglages des éléments de sonorisation (micros, enceintes, amplis, ...). Procède à la diffusion ou à l'enregistrement des sons (ambiances, voix, dialogues, ...) de spectacles, de tournages selon les impératifs de la production et la réglementation relative aux niveaux sonores.

Métiers visés

Assistant / Assistante son / Assistant chef opérateur / Assistante chef opératrice son / Ingénieur / Ingénieure du son / Opérateur / Opératrice du son & Opérateur / Opératrice prise de son / Preneur / Preneuse de son / Technicien / Technicienne du son

 

Fiche Rome - L1508 - Prise de son et sonorisation

 

Détail des cursus et diplômes préparés au CFPM : 
Musicien MAO et son
Technicien sup du son

Description de l'emploi/métier

 

Participe à l'élaboration d'un produit sonore destiné au public, à l'aide de matériels de prise de son, d'enregistrement ou de sonorisation. Détermine les conditions de mise en oeuvre de l'équipement adaptées au type et au lieu de réalisation. Peut procéder à la transformation (montage, mixage des bandes son) ou à la création du message sonore (bruitage). Peut aussi exercer des activités d'encadrement et d'animation d'une équipe.

Conditions générales d'exercice de l'emploi/métier :

L'emploi/métier s'exerce dans les lieux d'enregistrement, de traitement du son, ou de diffusion des spectacles, ou encore sur des lieux de reportage. L'exercice de l'activité s'effectue en liaison étroite avec les autres professionnels participant à la réalisation du produit (réalisateur, monteur, technicien de l'image, artistes...). Les horaires de travail, liés à ceux de l'événement à enregistrer ou diffuser, sont irréguliers, souvent décalés, et le travail en fin de semaine fréquent. Les activités de prise de son peuvent occasionner des déplacements en France ou à l'étranger. L'évolution technique des équipements utilisés nécessite une mise à jour constante des connaissances (développement de la vidéo, son numérique, vidéodisque...). L'activité s'exerce souvent dans le cadre du statut de salarié intermittent des spectacles.

Formation et expérience :

L'accès à l'emploi d'assistant du son nécessite des connaissances en électronique ou électroacoustique. Un baccalauréat C ou F2 (électronique) et des formations spécialisées de l'Ecole Française d'Audiovisuel préparent à l'exercice de cet emploi. La formation s'acquiert encore très souvent par la pratique, à l'occasion de stages. L'ingénieur du son doit posséder nécessairement des connaissances en électronique ou électroacoustique. Il n'existe pas de diplôme d'ingénieur du son, mais certaines formations constituent une bonne préparation pour accéder à l'emploi (BTS ou DUT électronique option son et reproduction sonore, BTS électronicien, DUT de génie électrique option électronique). Les formations spécialisées délivrées par l'Institut national de l'audiovisuel (INA), l'Institut de Formation et d'enseignement pour les métiers de l'image et du son (FEMIS) préparent à l'emploi. Dans l'audiovisuel public, un examen probatoire conditionne l'accès à cette fonction. Il s'agit en fait d'un titre accordé à un assistant du son disposant d'une expérience significative en durée et en matière de maîtrise des techniques du son. Pour certains de ces métiers, dans le cadre du cinéma, il peut être nécessaire de disposer d'une carte professionnelle délivrée par le Centre national de la cinématographie (CNC).