top of page

Disparition du CIF (congé individuel formation) en 2019 !

Le Gouvernement prévoit la disparation du CIF (Congé Individuel de Formation). Ce dispositif de formation est amené à évoluer dans les prochains mois et sera assuré par le CPF (Compte Personnel de Formation) de transition professionnelle.

QUAND DÉPOSER SON DOSSIER DE FINANCEMENT ?

Avant le 31 octobre 2018 : c'est la date limite fixée par le Fongecif Île-de-France pour le dépôt des derniers dossiers de prise en charge financière du congé individuel de formation (Cif). Attention, cette date limite n'est pas la même pour tous les Opacif.

Anticipant la prochaine réforme de la formation professionnelle, le Fongecif Île-de-France vient de définir les dates limites de dépôt des derniers dossiers de financement pour le congé individuel de formation (Cif), pour le congé pour bilan de compétences et pour le congé pour validation des acquis de l’expérience (VAE).

La suppression du Cif anticipée

Selon le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » qui porte la réforme de la formation, devraient être supprimés, à compter du 1er janvier 2019, le Cif, le congé de bilan de compétences et le congé pour VAE. Ce texte prévoit également que les Opacif devraient assurer jusqu’à leur terme la prise en charge financière des congés accordés avant le 1er janvier 2019.

Compte tenu de ces suppressions, le Fongecif Île-de-France fixe le calendrier suivant, afin de respecter un délai minimum de traitement des dossiers :

  • pour les Cif-CDI et CIF-CDD, la date limite de dépôt des dernières demandes de financement sera le 31 octobre 2018 pour un début de formation au plus tôt le 31 décembre 2018 et au plus tard le 29 mars 2019 ;

  • pour les congés bilan de compétences et VAE, cette date limite sera le 16 novembre 2018, pour un début de prestation au plus tôt le 17 décembre 2018 et au plus tard le 29 mars 2019.

Le CPF

Le CPF (compte personnel de formation) de transition devrait reprendre les principes fondateurs du congé individuel de formation (CIF) à quelques nuances près…qui pourraient néanmoins être significatives pour les futurs porteurs de projets de transition professionnelle.

Sur les principaux points similaires (1) entre le CIF et le CPF de transition, on retiendra :

– une réalisation en tout ou partie sur le temps de travail,

– une expérience minimale requise en qualité de salarié qui sera fixée par décret,

– un droit à une rémunération minimum pendant la formation,

– l’avis d’une commission paritaire. C’est « un détail pour certains mais qui veut dire beaucoup pour d’autres » puisque les titulaires du CPF seront appelés à mobiliser leurs droits a priori « simplement » grâce à l’application CPF et« sans intermédiaire ». Cela signifie que, potentiellement, toutes les formations CPF dans le cadre d’une transition professionnelle, tant pour les salariés que pour les demandeurs d’emploi d’ailleurs, ne seraient finalement pas aussi facilement accessibles avec l’application mobile CPF.

Penchons-nous quand même sur quelques chiffres (2) du CIF actuel pour mieux nous projeter sur le CPF de transition tout en tenant compte de la nouvelle donne d’un CPF monétisé :

– La durée moyenne d’un CIF est d’environ 800 h