Envie de se lancer dans la musique ?

Le centre de formation professionnelle de la musique (CFPM) ouvre ses portes ce samedi. L’occasion de se faire une idée sur cette école, privée, qui forme à Villeurbanne aux métiers de la musique actuelle et du son.

Photo Jérome GALLO

 

Les Kings Marcel sont en plein labeur… À l’intérieur d’une des salles de répétition du centre de formation, situé près de l’Astroballe, au bout du cours Émile-Zola, ils travaillent leur quatrième composition. Un morceau planant, aux sonorités rock. Tout n’est pas encore au point. « Je le trouve trop long. Il faudrait peut-être terminer juste après le solo de guitare », propose Léonard, 21 ans, au reste du groupe. Ils approuvent, consciencieux.

 

Une formation sur deux ans

Si les Kings Marcel deviennent un jour les nouveaux Téléphone, l’histoire retiendra que Florent, Gabriel, Martin et Léonard ont commencé leur carrière musicale au CFPM de Villeurbanne. Le centre propose depuis dix ans une formation pour musiciens, chanteurs et techniciens du son. Mais le chemin est encore long. Pour l’heure, ces élèves peaufinent l’apprentissage de leur instrument. « Quand on fait le bilan, on sent qu’on fait beaucoup de progrès ici. Par exemple, au niveau des compositions, des harmonies, du jeu en groupe, etc. », confie Gabriel, le guitariste.

Au CFPM, ils sont une soixantaine d’élèves, comme les Kings Marcel, à espérer un jour vivre de leur passion.

 

Tous les niveaux, tous les âges

Pour y parvenir, ils suivent l’une des quatre formations : instrumentiste, professeur de musique, technicien du son et musicien intervenant dans les mondes de la santé et de l’éducation. « On se concentre sur les musiques actuelles, c’est-à-dire essentiellement le rock, la pop, le jazz et les musiques afro-américaines, explique Christophe Olivères, directeur délégué. Les niveaux sont très éclectiques selon les élèves. On observe des vrais décalages entre la pratique et la théorie. »

C’est l’une des particularités de l’école : tous les niveaux et tous les âges sont acceptés. Qu’importe le parcours. « On a même un élève qui est presque à la retraite ! », glisse Christophe Olivères. Il faudra néanmoins débourser entre 6 000 et 7 000 € l’année, selon la formation. Un tarif qui pourrait en dissuader quelques-uns, alors qu’il est difficile de se faire sa place dans le monde de la musique. « Il y a de la place pour tout le monde, conteste Christophe Olivères. Mais ça dépend de ce que l’on cherche. À travers la formation, on parle aux élèves de la réalité du métier. Tous les professeurs ont des activités artistiques à côté. C’est notre force. On galère, comme beaucoup d’artistes, mais on peut leur faire partager cette expérience. »

 

Pratique Les portes ouvertes du CFPM ont lieu ce samedi 5 mars, de 14 à 18 heures. 425, cours Émile-Zola, à Villeurbanne (métro Bonnevay, ligne A). Contact : Tél. 09.72.23.36.72. (standard national) lyon@cfpmfrance.com

 

" 6 000 C’est, en euros, le coût de base de la formation. Dans certains cas et selon son statut, il est possible de bénéficier d’un financement pour ses frais de formation."

 

LE PROGRES DE LYON DE NOTRE CORRESPONDANT JÉRÔME GALLO

Please reload

Posts à l'affiche

L'AFDAS décerne une note qualité au CFPM de 18,4/20 !

April 15, 2019

1/10
Please reload

Posts récents

November 1, 2019